Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Municipalité > archives vie municipale > Archives municipalité 2010 > Mot du maire : avril 2010

Mot du maire : avril 2010

Crise, décroissance, réforme, quel lendemain ?

Tout d’abord 2009. Nos résultats sont bons, comme vous pourrez le lire plus loin, sans avoir augmenté les taux d’imposition des ménages et malgré la forte baisse des dotations de l’Etat. Nous n’avons pas, non plus, recouru à l’emprunt pour boucler l’exercice.

2010. Le budget primitif est voté. Pour la 3ème année consécutive, il prévoit de ne pas augmenter le taux des impôts. Les dotations de l’Etat stagnent, mais une réduction volontaire et drastique des dépenses, couplée à une amélioration des recettes, va nous permettre d’investir fortement sans emprunter.

Nous allons réaliser les investissements obligatoires : tout d’abord, l’agrandissement des écoles, avec l’aide espérée mais non encore acquise de l’Etat ; puis, l’aménagement du giratoire de La Carole, élément important de l’urbanisation du secteur Camp Grand/Carole, avec une participation significative des investisseurs ; ensuite, la réalisation du bassin d’écrêtement des crues imposé par l’Etat au travers du Plan de Prévention des Risques naturels.

La rédaction du Plan Local d’Urbanisme (PLU), longue, difficile, coûteuse et sujette à controverse, se poursuit.

L’après 2010. La réforme de la fiscalité locale en cours, mais non encore finalisée, ne nous permet pas de prévoir nos lendemains. Ceci va nous conduire à adopter une attitude d’extrême prudence afin de ne pas compromettre notre avenir par une prise de décision irresponsable pour les besoins importants qui restent à couvrir. Nous allons nous atteler à la préparation des dossiers afin d’être prêts pour la sortie de crise.

Notre situation est stabilisée et notre ville a des atouts. L’espoir est donc de mise.

Jean Claude Combres

Site officiel de la commune de LA TOUR-DU-CRIEU en Ariège