Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Archives > Archives ITEP - SESSAD > ITEP - Lettre de Madame la Directrice

ITEP - Lettre de Madame la Directrice

Tout d’abord je tiens à remercier l’équipe municipale de La Tour du Crieu qui a proposé d’ouvrir ses colonnes au Centre du Col des Marrous.

Cette opportunité me donne ainsi l’occasion d’informer les Critouriennes et Critouriens des projets, travaux et activités de l’Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique et du Service d’Éducation Spécialisée et de Soins à Domicile que je dirige.

Mais d’abord nous allons remonter le temps

Le Centre du Col des Marrous, établissement sanitaire, fonctionnait depuis 1935 et s’était spécialisé dans les soins apportés aux enfants atteints d’asthme. Au fil du temps et grâce aux progrès de la médecine, les séjours d’enfants en montagne n’ont plus correspondu aux besoins de traitement pour les pathologies respiratoires.

En 2000, les Unions de Gestion des Établissements de Caisses d’Assurance Maladie ont été créés pour gérer les établissements de l’Assurance Maladie tels que le Centre du Col des Marrous.

Le Président, Michel DOZ et le Directeur, Bertrand PICARD, conscients de la forte baisse d’activité du centre du Col des Marrous ont œuvré pour une reconversion de l’établissement.

En 2002, l’UGECAM a donc obtenu l’autorisation de créer un établissement médico-social pour enfants en situation de handicap. Les locaux du Col des Marrous, obsolètes et éloignés des principales villes ariégeoises ont conduit le Conseil de l’UGECAM a décider la délocalisation en Basse Ariège.

Des recherches ont été menées pour trouver un terrain à bâtir, proche de Pamiers et inséré dans une ville moyenne. La Municipalité de la Tour du Crieu, propriétaire du terrain situé entre l’Avenue du Pal et le Chemin du Stade a accepté de vendre 2 hectares à l’UGECAM.

L’acte d’achat a été signé en juin 2005. Un concours d’architecte a été lancé, puis les démarches visant à la construction ont été entreprises pour aboutir à l’ouverture du chantier de construction il y a un peu plus d’un mois, le 26 août 2008.

Les souffrances psychologiques, les troubles du comportement, qu’est ce que c’est ?

Je vais tenter d’abandonner le jargon professionnel, et vous dire que certains enfants, pour des raisons que l’on n’arrive pas toujours à cerner, sont en difficultés psychologiques. Ces enfants ont beaucoup de mal à accepter la frustration, la séparation, ils peuvent être en demande affective démesurée. Certains sont hyperactifs, ont du mal à contrôler leur émotions, etc..

Ces souffrances entraînent des troubles dans la relations aux autres : difficultés à se faire des copains, parfois agressivité ou bien le repli sur soi, ce que l’on appelle l’inhibition.

Ces enfants ont tous des potentialités intellectuelles normales, mais les difficultés relationnelles qu’ils rencontrent sont un obstacle aux apprentissages scolaires et ils peuvent se retrouver en situation d’échec.

Lorsque ces difficultés psychologiques s’expriment de façon durable et intense, qu’elles perturbent la socialisation et la scolarisation du jeune, la Maison Départementale des Personnes en Situation de Handicap peut proposer une orientation vers un ITEP, ou bien, si les troubles restent compatibles avec le milieu ordinaire, l’accompagnement se fera par le SESSAD.

Comment fonctionne L’ITEP, comment fonctionnera-il à La Tour-du-Crieu ?

- Combien d’enfants, quels âges :

L’ITEP est agréé pour accueillir des enfants, garçons et filles âgés de 6 à 13 ans. L’ITEP aura une capacité de 20 lits d’internat et 10 places de demi pension. Les enfants accueillis sont tous originaires du département de l’Ariège.

- Les temps d’ouverture :

La structure ouvre 210 jours environ par an, peu ou prou sur le rythme scolaire. Les enfants sont accueillis en internat de semaine, c’est-à-dire du lundi matin au vendredi après midi, certains, selon leur projet individuel, rentrent au domicile en milieu de semaine, du mardi soir au jeudi matin par exemple.

D’autres sont demi pensionnaires : ils viennent pour la journée. Les transports domicile-ITEP sont assurés par les véhicules et le personnel de l’établissement.

L’ITEP est donc fermé chaque week-end et les jours fériés. Par ailleurs des périodes de vacances sont fixées : une semaine à Toussaint, deux semaines à Noël, une semaine en février, une semaine au printemps et enfin quatre semaines de fin juillet à fin août

- La vie quotidienne :

La journée de l’enfant est organisée en fonction de ses besoins propres, de ses capacités. Selon le cas, il est scolarisé à l’intérieur de la structure à temps plein ou partiel, il participe à des activités éducatives, sportives, enfin il bénéficie de temps de prise en charge avec les différents thérapeutes : psychologue, psychomotricien, orthophoniste…

- Le personnel de l’ITEP :

Au nombre de 25 salariés, les personnels sont des éducateurs, des moniteurs éducateurs, des aides médico-psychologiques, des thérapeutes, infirmière, assistante sociale.

Un veilleur de nuit assure la surveillance et un responsable, Directrice ou adjointe réside sur place et effectue une astreinte.

Bien sûr, une équipe administrative et logistique assure le fonctionnement de la structure (secrétaire, chauffeur, cuisinier, ouvrier d’entretien, employé de service..)

Le Service d’Éducation Spécialisée et de Soins à Domicile :

Comme je l’ai évoqué plus haut, lorsque les troubles sont compatibles avec une scolarisation en milieu ordinaire l’enfant peut bénéficier d’un soutien par le SESSAD. C’est un service ambulatoire, composé d’éducateurs, de thérapeutes (psychologue, orthophoniste, psychomotricien) qui vont intervenir auprès de l’enfant dans son école ou au domicile familial ou encore au travers de ses activités extra scolaires.

La capacité actuelle du SESSAD est de 16 places, mais l’objectif est de le développer pour répondre à une demande croissante et de proposer à terme 30 places.

Le SESSAD est pour l’instant et depuis son ouverture en janvier 2004 installé au centre de Pamiers, rue Gabriel Peri. Il compte 12 agents, mais certains d’entre eux collaborent également sur le site du Col des Marrous, à l’ITEP.

Le SESSAD sera installé sur le même site, une aile d’un bâtiment lui sera dédiée.

La construction du nouvel établissement :

Le chantier de construction a officiellement débuté le 1er juillet dernier, et les travaux ont réellement commencé le 26 août. La date prévisionnelle de livraison de l’ouvrage est fixée au 31 juillet 2009, ce qui permet d’espérer débuter l’année 2009/2010 sur le site de La Tour du Crieu dès septembre prochain.

Vincent Espagno, architecte à Toulouse a conçu une structure essentiellement en rez-de-chaussée, seules les chambres d’internat sont en étage. L’idée, par la création de trois unités de vie est de reconstituer le concept de maison. Les bâtiments pédagogiques feront face aux « maisons » d’internat tandis que les locaux administratifs sont positionnés dans le prolongement des locaux de restauration. L’accueil centralisera la réception des publics et visiteurs.

La construction est totalement financée par des crédits de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, et le coût de l’opération ressort à un peu plus de 5 millions d’euros.

Cet investissement va permettre de proposer une prise en charge de qualité dans un environnement propice et répondre aux besoins des enfants en souffrance psychique.

G. ESCAUT

Directrice

info portfolio

Site officiel de la commune de LA TOUR-DU-CRIEU en Ariège